Energies citoyennes : une transition énergétique amplifiée au service des territoires.

Par Michel LECLERCQ,

Président de l’association ENERGIE PARTAGEE



Le changement vers un modèle énergétique plus sobre, plus décentralisé et tourné vers les énergies renouvelables est admis par (presque) tous, cependant quel rôle accorder aux territoires et à leurs acteurs locaux ?

La réussite de cette révolution ne pourra se faire sans inclure la réduction des consommations énergétiques. Cet aspect est peu visible, cependant il implique obligatoirement les citoyens et collectivités, premiers consommateurs d'énergies.


Le mouvement Energie Partagée affirme qu'impliquer ces acteurs locaux dans toute la chaîne de l'énergie : depuis la production jusqu'à la consommation, permettra de les mobiliser pour réduire leurs consommations et leur donner la maîtrise de leur avenir énergétique.


Il ne s'agit pas seulement de faire miroiter quelques bénéfices pour quelques investisseurs locaux, il s'agit de leur permettre de maîtriser les projets sur leur territoire et de participer à leur exploitation dans la durée. Les retours financiers locaux sont alors 5 à 10 fois plus importants que dans le cadre de projets classiques. Cependant les plus-values locales vont bien au-delà des ressources financières, avec la montée en compétence des acteurs, l'apprentissage de co-constructions associant collectivités, citoyens et entreprises : en fin de compte la fierté d'être acteur d'une cause cruciale pour l'humanité.