Directrice Générale de Wimoov et Présidente du Laboratoire de la Mobilité Inclusive

« L’accompagnement des publics les plus vulnérables sur les questions de mobilité permet d’apporter une réponse en faveur de la lutte contre la précarité énergétique.»



« Aujourd’hui en France, selon le Laboratoire de la Mobilité Inclusive, plus de 7 millions de personnes sont en empêchement de mobilité, du fait de problématiques financières, matérielles, cognitives ou physiques. Or ces vulnérabilités de mobilité ont des conséquences désastreuses sur un individu, sa situation sociale, professionnelle et économique. Faisant ainsi de la mobilité un facteur d’exclusion !
L’observatoire de la précarité énergétique a ouvert ses travaux à la mobilité, car si le logement est une des composantes visible et identifiée, la mobilité représente une forme de vulnérabilité. Le transport représente le 2ème poste de dépense des ménages (15% du budget selon l'INSEE) juste après le logement. La vulnérabilité énergétique liée à la mobilité représente un enjeu considérable, afin d’éviter l’exclusion sociale des ménages les plus démunis et le basculement dans la précarité des classes moyennes inférieures.
L’alourdissement des charges liées aux trajets domicile-travail et l’étalement urbain favorisent la dépendance des ménages à la voiture individuelle et restreignent d’autant le revenu disponible des ménages. L'équilibre fondé sur des coûts immobiliers moins élevés lorsqu’on s’éloigne des centres et des coûts de déplacements auparavant abordable est alors remis en cause pour de nombreux foyers.
Aujourd’hui, les avancées technologiques sur les équipements matériels et les infrastructures contribuent à lutter contre la précarité énergétique et à la baisse des émissions mais la réponse reste insuffisante.
Elle exclut encore certains usagers (pour des questions de coûts, une voiture coûtant environ 400€ par mois tout compris alors que le RSA s’élève à 535€) et ne tient pas compte de tous les modes de déplacements. Des choix de non mobilité apparaissent : rendez-vous santé et/ou loisirs abandonnés, refus d’un emploi (un demandeur d’emploi sur deux a refusé un emploi à cause d’un problème lié à sa mobilité)…
L’accompagnement des publics les plus vulnérables sur les questions de mobilité permet d’apporter une réponse en faveur de la lutte contre la précarité énergétique. En répondant à leurs besoins de mobilité tout en améliorant leurs performances en matière de consommations énergétiques nous travaillons à une mobilité durable, autonome et pensée pour tous.
À ce jour, Wimoov se compose de 25 plateformes de mobilité qui accompagnent 10 000 personnes en fragilité de mobilité dont près de 50% de sorties positives vers l’emploi et accompagnent les territoires afin de les doter d’un outil concret, activateur d’une mobilité inclusive ! »
Rendez-vous aux Assises Européennes de la Transition Energétique de Bordeaux 2017, le 25 janvier 2017, à 11h30, pour assister à la plénière d’introduction « Précarité énergétique : quelles solutions, quelles nouvelles pistes ?», menée par Florence GILBERT et, également, Bruno Léchevin - Président, ADEME, Christophe Robert - Délégué général, Fondation Abbé Pierre et Silvia Rosales-Montano - Directrice d’études, Agence d'urbanisme de l'aire métropolitaine lyonnaise.
Pour à plus d’informations à propos de Wimoov : www.wimoov.org et du Laboratoire de la Mobilité Inclusive : www.mobiliteinclusive.com