Les réseaux de chaleur et de froid poursuivent leur développement - Article proposé par ENERGIE PLUS,

Partenaire média officiel des Assises Européennes de la Transition Energétique



L’enquête annuelle nationale sur les réseaux de chaleur et de froid vient de paraître. Réalisée par le Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU) en partenariat avec Amorce, elle confirme la poursuite du développement de la filière.

Les réseaux, au nombre de 669 dans environ 600 villes, s’étendent aujourd’hui sur 5 015 km et ont livré 24 643 GWh de chaleur. Les 197 réseaux de moins de 3,5 MW, qui représentent un quart des réseaux enquêtés, couvrent 214 km, soit 4 % de la longueur totale de l’ensemble. Les infrastructures ont crû de 5 % par rapport à 2016. 80 % d’entre elles, représentant 86 % des livraisons de chaleur, sont renouvelables. La biomasse arrive en tête des sources renouvelables, mais dans l’ensemble, c’est le gaz qui reste en première position. Le bois alimente 21 % de ces équipements. Avec 465 000 tonnes de bois mobilisé en plus, la biomasse a permis de produire 1 200 GWh de chaleur supplémentaire. Le développement de la géothermie, de la récupération de chaleur industrielle ou de la chaleur issue des data centers se poursuit également. Le contenu global en CO2 des réseaux continue de baisser pour s’établir à 126 g/kWh. Le nombre de réseaux neutres en carbone ne cesse d’augmenter, passant à 122 en 2016 contre 90 en 2015.

Depuis 2009, le nombre de réseaux a doublé. Un essor considérable dû à la mise en place du Fonds chaleur qui a permis à ces technologies de concurrencer les énergies fossiles. Mais les professionnels du secteur redoutent que la baisse du fonds ait un impact négatif sur l’essor des réseaux. Vingt-deux réseaux de froid sont aussi répertoriés. Les livraisons de froid sont légèrement inférieures à 900 GWh en 2016. Elles sont surtout destinées à la climatisation des bureaux, des bâtiments tertiaires, des hôpitaux, des universités ou des aéroports.

Source :  revue Energie Plus n°594